La Second Life des marques

La Second Life des marques
Votre notation : Aucun Moyenne : 4.3 (173 votes)
<obtenir le code d'intégration de la vidéo>
Publié le 5 octobre 2006
  • Reportage à San Francisco: Carine Jaggi
  • Montage: Carine Jaggi
  • Musique: Shaper

Dans le monde virtuel de Second Life, on passe son temps à se téléporter en discothèque ou au centre commercial, on se relooke à l'infini, on assiste à des conférences intellos et des concerts d'avatars hyper connus dans le vrai monde comme Suzanne Vega. De la coupe de cheveux au banc public en passant par le mobilier Ikea et la tour Eiffel, tout l'univers de Second Life est construit par les 870'000 utilisateurs. Et c'est tout nouveau, les marques s'y précipitent. A San Francisco, de nouvelles agences de pub se spécialisent dans les mondes virtuels.

19 août 2006. La première Scion xB de Toyota est balancée dans le monde virtuel de Second Life. Aux commandes, le CEO de Millions of Us Reuben Steiger. «Cette marque de voiture est complètement axée sur la customisation, sur le fait de personnaliser sa voiture comme on le veut» explique-t-il. Dans l'île virtuelle de Toyota, on pourra donc acheter une réplique exacte de la Scion, changer les options, installer son avatar au volant et voir si la voiture fait tout son effet dans le monde virtuel. «Notre appréciation d'un produit dépend beaucoup du regard des autres, de leur réaction quand ils nous voient porter un certain pull ou conduire une voiture». Traduction: si un avatar super-tuné se retourne sur votre Scion virtuelle, ça devrait le faire dans le monde réel.

Dans son bureau de Sausalito, Reuben Steiger convoque ses 14 employés. Ils travaillent aux quatre coins des Etats-Unis. Car le vrai siège de la société se trouve à l'intérieur de Second Life, dans une version moderne du Globe Theater de Shakespeare. Après la séance par avatars interposés, petite visite de l'île virtuelle privée de l'agence. C'est ici que sont construits les projets avant d'être déplacés dans Second Life. Et les créations vraiment confidentielles sont, elles, tout en haut dans les nuages… à une altitude que notre émission n'a pu atteindre.

Dans Second Life, les affaires sont florissantes. N'importe qui peut créer un objet virtuel et le vendre. Plus de 7 millions de vrais dollars sont ainsi dépensés chaque mois. Le nombre de magasins explose et des marques comme American Apparel ont déjà pignon sur île. Pour le créateur de Second Life, Philip Rosedale, plus d'un millier de personnes gagnent leur vie dans le jeu. «Au début, les emplois étaient très créatifs, comme faire des coupes de cheveux, des bijoux ou des habits. Aujourd'hui ces activités ont un tel succès que les gens trouvent des jobs comme vendeur par exemple. Vous pouvez travailler dans un magasin à l'intérieur de Second Life, en vendant des habits pour quelqu'un d'autre» explique Philip Rosedale, fondateur et CEO de Linden Lab.

Second life encourage les marques à s'établir dans son monde virtuel. Elles font ce qu'elles veulent et cette nouvelle pub est complètement gratuite. «Les sociétés intelligentes explorent de nouvelles façons de collaborer avec les gens, explique Philip Rosedale, fondateur et CEO de Linden Lab. Il y a par exemple le projet de la chaîne hôtelière Aloft. Avant de bâtir leurs hôtels en vrai, ils construisent une version virtuelle dans Second Life pour obtenir un maximum de feedback». Avant de choisir ses vacances, on pourra donc visiter l'hôtel avec son avatar.

Chez Swivel Media à San Francisco, on a créé un autre genre de club de vacances pour avatar: Stagecoach Island. C'est une île virtuelle pour la banque Wells Fargo. Moto de location, jetski, beaucoup de fun et un peu de finance puisqu'il faut répondre à un questionnaire quand on est à court d'argent de poche. «Dans le secteur financier, tout le monde a la même offre de services, explique Erik Hauser, directeur de Swivel Media et de l'International Experiential Marketing Association. Le seul facteur de différenciation est le genre d'expérience qu'on peut offrir à ses clients ou futurs clients. Ces mondes virtuels permettent de gagner le cœur des consommateurs parce qu'ils savent que vous faites quelque chose pour eux». Et les consommateurs ne se sont pas privés d'organiser des fêtes d'anniversaire dans la disco de Wells Fargo. C'est comme ça dans le monde virtuel, les marques doivent s'attendre à quelques surprises. L'agence a donc engagé des «agents de liaison», c'est à dire de vraies personnes qui bossent dans l'île pour faire en sorte que tout se passe bien.

Retour chez Millions of Us. Après le loft de la chanteuse Regina Spektor, l'agence travaille sur un nouveau projet pour Warner Bros. Le rappeur Talib Kweli aura bientôt son building dans Second Life pour accueillir ses fans comme à la maison. Ils pourront y passer des disques et organiser des soirées. La star se pointera avec son avatar pour donner des concerts sur le toit de l'immeuble. «Les jeunes ne regardent plus les vidéoclips aujourd'hui, explique Reuben Steiger, CEO de Millions of Us. Même MTV n'en passe plus. Au lieu de cela, ils passent leur temps sur MySpace et dans les réseaux sociaux. Et quand ils regardent la TV, c'est vraiment pour les émissions de téléréalité. Nous avons donc essayé de fusionner une émission de téléréalité et un réseau social. Ces nouveaux projets pour l'industrie musicale permettent d'aller dans des endroits très branchés, d'écouter de la musique et d'être avec ses amis». Une toute nouvelle façon de consommer de la musique. Pour les maisons de disque, Second Life, c'est le nouvel eldorado. Tous les labels se précipitent pour y installer leurs artistes. /Carine Jaggi

Commentaires

Portrait de toomanymessi

Quand on voit la somme d'argent dépensée par certains joueurs de Second Life ca fait peur !

Portrait de hakim yahoui

je suis d'acore ou tonque un algerien pour cette nouvo parce que notre mond ou bien notre vie nous les etre umain nous vivent boucoup surl'imagination est ce qui provoque les infleunce sociale comme l'adrogue est tout ce qui les jeun comme moi fait a mon age on vie la sience fiction don notr vie alore je veu l'avivre oui mes pas avec ma propre sente c'est bience que vous nous a aide don notre vie merci boucoup je remerci le bon dieu qui vous a aidie de nous comprend salut c'est mon avis ... bien sur
hakim 'guivar88@caramail.com) azazga

Portrait de dariolym

Franchement, je suis pas sûr que la clientèle "potentielle" présente sur "Second Life" soit vraiment représentative de la clientèle réelle... ce jeux est quand même très très élitiste et assez peu répandu sous nos contrées (du moins, on en entends très peu parler...)

Portrait de Phil

Hakim apprends le français, j'ai rien compris de ce que t'écris

Portrait de La Gachette

Vu sus un angle suisso suisse, c'est sur, Dariolym peut ne pas être convaincu, voire ne pas comprendre! Vu sous un angle planétaire avec quelques dizaines de millions d'utilisateurs, ça change déjà tout de suite la donne. Second Life est "un jeu" gratuit, on peut choisir d'acheter des crédits ou non. Alors l'intéret des marques, des majors et autres services est de pouvoir toucher toute une clientèle qui a passé le cap de la télévision pour trouver d'autres émotions, d'autres rendez-vous dans la réalité virtuelle. Cette simulation existe tout de même depuis 2003 les amis, et si l'on en parle aujourd'hui, c'est qu'il semblerait que les jeux aient acquis leur lettres de noblesses en montrant justement que cette technologie pourrait bien remplacer à terme notre lucarne, telle que nous la connaissons. Moi, je trouve ça géant!!!

Portrait de Lil Kel

Salut tous les monde
Moi ce que j'aimerais savoir c'est ou es ce que on trouve ce jeu on le télecharge sur le net ou on l'achétes ??

Portrait de B. Reymondin

Chez SmallBiz, nous avions engagé une mademoiselle avatar comme réceptionniste virtuelle pour notre site web (http://www.smallbiz.ch). Nous l'avons d'abord habillée aux couleurs de la société et dotée de la parole. Si elle rencontre un franc succès auprès de nos visiteurs depuis plus d'une année, nous allons certainement lui signifier très prochainement son congé, car elle finit quand même par lasser les plus fidèles de nos visiteurs par son discours quelque peu monocorde et répétitif... Par contre, au cas où elle lirait ce post, nous sommes très satisfaits de notre réceptionniste "humaine" ! ;)

Portrait de shéryl

vous pouriez mettre dans votre jeux toute les danse du monde (claquettes...)

Portrait de FNJ57

LE FN OUVRE UN BUREAU VIRTUEL DANS SECOND LIFE

Nous venons de finaliser l’ouverture d’un bureau virtuel du Front National dans l’environnement de réalité virtuelle « Second Life » (Voir Lemonde.fr: Mondes virtuels, web de demain ?).

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3244,36-841226,0.html?xtor=RSS...).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Second_Life

Le Front National est le premier parti politique français et européen à établir une présence officielle et permanente sur SecondLife, et la seule organisation officielle française à y être présente (aucune entreprise française n’est encore implantée dans SecondLife). Une version française du logiciel Second Life est prévue pour avant la fin de l’année, ce qui devrait normalement faire exploser la fréquentation francophone.

Le bureau virtuel du FN dans SecondLife a pour but :

- de promouvoir la candidature de Jean-Marie Le Pen en 2007
- de constituer une représentation permanente du FN dans SecondLife
- de rassembler les adhérents et sympathisants FN de SecondLife
- d’être une vitrine du parti pour les Français et les étrangers
- de promouvoir la présence des organisations et entreprises françaises dans les mondes virtuels, jusqu'à présent monopolisés par les Anglo-saxons.

Télécharger gratuitement le client SecondLife sur www.secondlife.com

Front National de la Jeunesse – 4 rue Vauguyon 92210 Saint Cloud – 01 41 12 10 01

Portrait de jeremy

Je trouve intéressant ce genre de concept dans la mesure oû il est une alternative à la lobotomisation télévisuelle actuelle. et même si le contact n'est pas direct les gens communiquent entre eux.

C'est simplement dommage que se soit, une fois de plus, les marques qui finnisent par en profiter... une etude de marché a l'oeil, encore une economie pour ces radins qui s'en mettent déjà plein les poches, et cela avec notre consentement le plus total.

Je pense qu'il faut faire attention, car "Big brother" ne se contente plus de nous regarder... il est entrain de nous presser le cerveau à vitesse grand V.

Ne jamais oublier que ces gens dépendent de nous, et non le contraire!

Ma morale du jour ;)

Portrait de YAHOUI ARAFET

SALUT NOUS AVONS LE MEME NOM YAHOUI MON TEL .072389206 JE SUIS DE L'ALGERIE

Portrait de salma

Phil, je comprends pas tout non plus du texte de Hakim mais je trouve bien de s'exprimer meme si l'ortho est pas impec.

Portrait de Guntherschwarzhaffenstrassen

Parce que Shéryl tu considère que les claquettes c'est toutes les dances du monde?

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement. If you have a Gravatar account associated with the e-mail address you provide, it will be used to display your avatar.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <script> <iframe>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Insert SoundCloud track or set with the [soundcloud:URL] tag.
  • You may insert videos with [video:URL]

Plus d'informations sur les options de formatage