Une antenne sur le Toit du Monde

Une antenne sur le Toit du Monde
Votre notation : Aucun Moyenne : 4.5 (72 votes)
<obtenir le code d'intégration de la vidéo>
Publié le 18 janvier 2007
  • Reportage: Jean-Christophe Liechti
  • Montage: Ulrich Teiger

Pour le commun des occidentaux, le WIFI reste un moyen pratique d'avoir une connexion sans fil bon marché pour relier son ordinateur à Internet. Pour 14 villages perdus dans l'Himalaya, au Népal, c'est devenu un outil essentiel de communication.
Grâce à cette connexion à Internet, les habitants de la région de Nangi peuvent envoyer des e-mail, chatter et même téléphoner par internet avec n'importe qui. Une petite révolution pour une population qui n'a jamais connu l'usage du téléphone. Jusqu'à l'avènement du réseau, communiquer cela signifiait d'abord marcher pendant 6 heures pour rejoindre la route la plus proche puis passer la journée en bus avant de rejoindre la ville. Le WIFI a tout changé.

Une idée qui fait clic


L'idée d'utiliser des composants électroniques grand public WIFI germe en 2001 dans le cerveau du prof du village, Mahabir Pun. Il n'est pas informaticien, juste fraîchement diplômé de pédagogie de l'Université du Nebraska. Il vient de reprendre la direction de la High School de son village. Problème : pendant son séjour aux Etats-Unis, il a goûté aux joies du mail. Pour garder le contact avec ses amis d'Amérique, il part à pied, une fois par mois, relever son courrier électronique… « Notre région ne pouvait pas être privé d'un outil tel qu'Internet » explique Mahabir Pun. En pleine guerre opposant l'armée gouvernementale à la guérilla maoïste, il lance son projet Nepal Wireless. Un appel à l'aide lancé sur le site de la BBC suffisent à alerter des volontaires du monde entier qui vont l'aider concrétiser son plan. Le wifi est illégal au Népal, peu importe, le matériel est apporté en contrebande par les volontaires eux-mêmes. En 2003, son village est connecté à Pokhara, la grande ville distante de plus de 40 km à vol d'oiseau et relié à internet.

Yahoo en trois leçons


Reste encore à éduquer ses concitoyens au bienfait du réseau. Mahabir Pun agrandit la salle d'informatique de son école. Elle est ouverte en permanence, accessible à tous et ne désemplit pas… Etudiants et villageois y apprennent à composer des mails sur Yahoo et à chatter comme leurs concitoyens installés dans les grandes villes du Népal comme Kathmandou. Là-bas, les cafés internet pullulent et on surfe très bon marché.

Relai à manivelle


Le succès est tel que 12 autres villages rejoignent le projet. Une réussite inespérée qui a son revers: le réseau est de plus en plus essentiel et il faut le maintenir à tout prix en fonction. Dans un pays ou l'électricité n'est disponible que quelques heures par jour, ceci relève de l'exploit. Le centre névralgique du système est installé dans une ferme de yaks perchée à 3200 mètre d'altitude. Il n'y a, bien sûr, pas d'électricité là-bas. Dans un enchevêtrement de câbles et d'antennes directionnelles, on relaye le signal dans toute la région.
Pendant la saison des pluies, le relai est plongé dans le brouillard. Les panneaux solaires ne suffisent alors plus à produire suffisamment de courant pour alimenter les routeurs WIFI… c'est le vacher qui doit pédaler pour recharger les batteries.

eBay paysan


Mahabir Pun ne manque pas d'idée pour utiliser son réseau. Les infirmeries des villages peuvent organiser des télé-consultations par webcam avec Prem Bahadur Pun, le médecin chef d'un hôpital de Pokhara. Il a aussi installé une sorte « d' E-bay » local sur lequel les paysans peuvent vendre ou échanger leur bétail et leurs produits. A chaque fois ce sont des journées de marche à rejoindre un médecin ou un client économisées.

Le bon plan du réseau


Mais l'application préférée des habitants reste la téléphonie par Internet. Dans la région, beaucoup de paysans se sont expatriés sur les chantiers des pays du Golfe. Un coup de fil permet à la famille restée au pays de s'assurer que tout va bien. Les communications sont facturées et tous les bénéfices sont réinvestis pour l'extension du réseau. D'ici à fin 2007, 30 villages seront connectés.

Commentaires

Portrait de Dos Santos

Salut je trouve trés cool les gens qui ont tout fait pour metre au point ce systeme Chapeau pour le suedeuois qui a monte et entretient le reseau depuis chez lui.
il faut continuer a aider ceux qui en besoin.
Bravoooooooooooooooo....

Portrait de Georges

Bravo, je trouve que c'est trés interessant et souhaite correspondre.

Portrait de Christian surnommé Papa Tamang

Superbe initiative
J'oeuvre également au Népal
Me contacter pour projet commun éventuel
Merci

Portrait de GUY

Bonjour,Namasté

j'ai lu avec intérêt cet article car j'ai l'occasion de me rendre au Népal, et surtout dans des lieux ou "le progrès" n'a pas encore trouvé sa place.

Je ne partage pas ce désir d'importer dans ces villages cet outil informatique, bien des choses essentielles à la vie font défaut dans ces villages: la santé, l'éducation scolaire, la suffisance alimentaire, les moyens de se déplacer (chemin en bon état), l'eau potable,l'énergie solaire pour tous, ect..

C'est le désir des occidentaux ( et des Népalais qui ont étudiés en occident) de vouloir "faire quelque chose" pour ces populations, mais il ne faut pas brûler les étapes, il vaux mieux prendre en considération les véritables besoins de la population, et pour moi l'informatique n'est absolument pas la priorité.

bravo tout de même pour tous ceux qui veulent apporter un peu de bonheur.

Portrait de bart

hélas cela fait des mois que je tente de les contacter mais pas de réponse snif.
de plus l'état interdit l'importation de machandise et tout colis est bloqué à la douanne !
vraiment la situation dans ce pays n'est pas des meilleurs
hélas c'est les plus pauvres qui trinquent
pour le moment j'aide le FAN qui est sensé faire du premier secours et qui est dans une misère noire.
j'espère que je vais pouvoir obtenir une exeption avec mon RDV au consulat népalais...

il peutaitre temps que l'on encourage le procésus de paix qui est en cours autrement que par la diffusion de belles images !

Portrait de Danbo

C'est très bien de réfléchir depuis votre fauteuil et décider des besoins de ces gens même si vous y êtes allés. C'est sûrement ces même gens qui vous ont porté votre sac et monté la tente.

Ce projet a été réalisé par un local pour les locaux. Le besoin sans doute est-il présent.

Parler d'informatique est restrictif tant les applications peuvent êtres nombreuses dans les choses essentielles que vous mentionner.

Portrait de Rolfi

Excellente émission de qualité en tous points. Félicitations !

Portrait de chri

Très belle expérience ! Contente que le web puisse servir à cela.

Portrait de kiwi

Concept superbe à développer et étendre aux autres villages isolés du monde

Portrait de guix

quel malheur !

Portrait de Mk

N'importe quoi ! quel horreur, on ne connait même pas les dangers réels de ces ondes et on infeste la planète entière jusqu'aux villages les plus reculés. Bravo, vive la globalisation ! ce nivellement généralisé des différences est triste à constater...

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement. If you have a Gravatar account associated with the e-mail address you provide, it will be used to display your avatar.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <script> <iframe>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Insert SoundCloud track or set with the [soundcloud:URL] tag.
  • You may insert videos with [video:URL]

Plus d'informations sur les options de formatage