Autisme, la preuve par l'image

Autisme, la preuve par l'image
Votre notation : Aucun Moyenne : 4.3 (64 votes)
<obtenir le code d'intégration de la vidéo>
Publié le 15 janvier 2007
  • Reportage: Emmanuelle Jaquet
  • Montage: Charles Deregnaucourt-Fischer



A Genève, ce matin, comme chaque jour de la semaine, Marie-Antoinette Accietto se consacre à son fils et lui enseigne l'écriture, l'écoute ou l'expression verbale. Gabriel a 7 ans, mais souffre d'autisme. «Lorsqu'à deux ans il ne parlait toujours pas, j'ai commencé à m'inquiéter» raconte-elle. «Des attitudes me faisaient penser à l'autisme. Son regard, notamment, restait focalisé sur un point de détail, mais ce n'est que vers trois ans que les médecins ont posé le diagnostic définitif.»

Tout est dans le regard


Le Professeur Flavio Keller, à la tête du département de neurologie de l'Université «Campus bio-médical» de Rome, est convaincu que ces troubles de comportement peuvent être identifiés plus tôt, dès l'âge de 6 mois. Il coordonne le programme de recherche TACT (Thought in Action), financé par divers partenaires européens, dont l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne. L'objectif : mettre au point une méthode non-intrusive de collecte d'informations relative aux mouvements et au regard de l'enfant. Dans ce cadre-là, les scientifiques développent un système, muni d'une petite caméra, de deux micros et d'une batterie, qui se fixe sur la tête des bambins. La caméra, dirigée dans le même axe que le regard de l'enfant, enregistre tout ce qu'il regarde.

Petite taille et petit poids


La Pr. Aude Billard est responsable de la partie EPFL de ce projet. Son équipe a mis au point le dispositif qui doit être léger et de petite taille. A terme, il ne devra pas peser plus de 100 grammes, afin que les bébés puissent le porter. Lorenzo Piccardi, ingénieur en micro-technique à l'EPFL, planche déjà sur un nouveau prototype plus léger et équipé d'un petit miroir orienté sur les yeux de l'enfant. Cette installation permettra d'enregistrer non seulement ce qu'il regarde, mais aussi le mouvement de ses yeux. «Les autistes tendent à regarder les personnes avec le coin de l'œil, sans leur faire face, comme si ils craignaient le regard des gens» explique le Pr. Keller. «Avec ce miroir, on pourra suivre exactement les mouvements des yeux.»


Traitement d'images


A l'EPFL, on se charge aussi de l'analyse des images. Basilio Noris, doctorant en informatique, a programmé des logiciels qui passent aux crible les vidéos enregistrées depuis la tête des enfants. Ils repèrent les couleurs et les formes des visages, puis calculent le temps que passe le sujet à fixer une personne ou un objet. Comme les enfants autistes ont de la peine à soutenir le regard des adultes, ils passent en général plus de temps à regarder des objets. Les données interprétées par les scientifiques pourraient, au final, aider les médecins à poser un diagnostic.
Mais on n'en est pas encore là. Le projet, planifié sur trois ans, a commencé en janvier 2006. Il est question également de développer des jouets équipés de senseurs qui permettraient d'enregistrer les mouvements de l'enfant.
«Sur cette vidéo, analyse le Pr. Keller, vous voyez l'éducatrice expliquer à l'enfant le fonctionnement de ce petit téléphone. Elle fait des gestes que le bambin reproduit. Tout ceci est enregistré grâce aux capteurs. Ensuite, sur l'écran de l'ordinateur, vous pouvez suivre les mouvements de chacun et observez le temps de réaction de l'enfant». Des données qui, tout comme précédemment avec la caméra, pourront à terme apporter des informations précieuses aux médecins.

L'image, plus que la parole


Pour la maman du petit Gabriel, ces tests, une fois standardisés, seront sans doute très utiles. Aujourd'hui, elle regrette d'avoir appris si tard la maladie de son fils. «En sachant plus tôt et avec certitude que Gabriel souffrait d'autisme, j'aurais pu l'aider à progresser plus vite. Aujourd'hui, j'ai adapté mon enseignement à son mode d'apprentissage, qui passe davantage par les images que par les paroles, et les progrès sont significatifs.»
Selon une étude réalisée en 2001, l'autisme toucherait en Suisse 0,5 à 0,8% de la population active.










Vidéos bonus

Commentaires

Portrait de Jolanda

Je vous remercie infiniment que vous avez fait cette émission. Pour nous les parents c'est très important que l'autisme soit plus connue et qu' on en parle!
Merci!!

Portrait de J.C. NGANFACK

Bonjour et merci INFINIMENT pour votre article. Père d'un autiste aujourd'hui âgé de 15 ans (il aura 16 ans le 6 mai prochain), j'ai reconnu dans votre article plusieurs faits que j'avais observés chez William, mon fils. Ce bout de phrase m'a donné des larmes aux yeux: "En sachant plus tôt et avec certitude que Gabriel souffrait d'autisme, j'aurais pu l'aider à progresser plus vite." Si cela est vrai sous vos latitudes, c'est DRAMATIQUE en Afrique où l'autisme est parfois pris pour du maraboutage. Je vous remercie encore une fois pour cet article et espère que bien d'autres personnes liront votre excellent article.

Jean-Claude NGANFACK globizz2001@yahoo.com

Portrait de Nicole

Malheureusement, je n'ai pas pu voir votre émission car j'étais malade.
Toutefois, je trouve très bien que tout soit mis en oeuvre pour un diagnostic précoce.
Ce que je regrette le plus, c'est le manque d'information et surtout de soutien aux parents d'enfants autistes. J'ai un garçon de 7 ans qui est autiste et suivi depuis 4 ans, mais parfois c'est très lourd à supporter. il y a le reste de la famille à assumer, le travail et la vie en général.
Les personnes qui nous entourent font le maximum, mais certains jours sont très pénibles à supporter!
J'espère que de l'aide sera apportée aux parents. Merci d'informer le public de cette "maladie" qui n'est pas comprise du tout!

Portrait de Caren

Connaissez-vous la vidéo K7 du Dr Dietrich Klinghardt M.D.,PH.D Seattle,WA
Dans les métaux lourds et leurs effets sur la santé...il parle également d'amélioration chez les autistes avec son TTT...d'éliminer les métaux lourds...

Portrait de marie

interressant comme article mais j aurais bien aimer voir la video...elle n est pas apparu

Portrait de njaay

bonjour monsieur

j'ai lu le mot que vous avez fait passé sur le net. j'aimerais savoir dans quel pays africain vous etes. je fais un travail de sensiblisation sur l'autisme et je cherche des temoignage.

merci

mounanjaay@yahoo.fr

Portrait de zebullon

J'espère que les investigations s'arrêteront là et qu'on ne mettra pas de télécommande pour les manipuler comme des marionnettes !

Portrait de chantal

Maman d'un petit garçon autiste de 3 ans et demi diagnostiqué au CHUV. J'espère pouvoir participer à cette recherche par l'EPFL pour "mon fils", mais également pour les futurs enfants diagnostiqués!

Portrait de belvedere

non sans vous remercier

Portrait de lisa-marie

làutisme n`est que imaginaire ca nexite pas alors arreter de les prendre en pitier seux qui dise qu`il l`on

Portrait de Eva

Vous espérez que les recherches s'arrêtent là? Je pense que si certains font tant de recherches, c'est pour parvenir à comprendre les personnes atteintes de cette maladie. Nous devons leur proposer des programmes qu'ils puissent suivre, fonctionnant différemment (leur perception diffère de la notre). Le but n'étant pas de les manipuler mais de les aider en se mettant à leur place. C'est souvent en observant qu'on peut comprendre et c'est ce qu'ils font. Comprendre permet de trouver des solutions.
Un fait est que notre monde fonctionne essentiellement par la communication. L'être humain a besoin de partager. Et pour partager, il faut comprendre.

Portrait de Chantal

Vous êtes autiste pour réagir ainsi et dire que c'est une maladie imaginaire? C'est peut-être bien les parents qui souffrent (vivre avec un enfant ainsi et très difficile, mais il n'y a que les parents d'enfants autistes qui le savent!)plus que leurs enfants si spéciaux et pourtant comment savoir s'il faut les laisser là où ils sont ou s'il faut se battre.

Portrait de lydia

bravo, je souhaiterai juste avec le résultat à la fin du propjet,nous sommes en 2009 et je pense que vous pouvez nous communiquez l'aboutissement, je suis maitre assistant en orthophonie et je souhaiterai faire des recherches pour mon doctorat dans cette voix.. que me conseillez vous??

Portrait de lydia

pourquoi freinez vous la recherche, qui parle de marionnettes???!

Portrait de lydia

bravo à Basilio Noris, est ce qu'il parle français?? je voudrais tellement le contacter pour jumeler nos travaux sur l'autisme! des coordonées seront les bienvenues!! il y a tellemnt à faire pour arriver un jour à comprendre, donc agir et traiter (pour ceux qui en connaissent la valeur!)....chaque grain de sable est le bienvenu. (à bon entendeur..!)

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement. If you have a Gravatar account associated with the e-mail address you provide, it will be used to display your avatar.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <script> <iframe>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Insert SoundCloud track or set with the [soundcloud:URL] tag.
  • You may insert videos with [video:URL]

Plus d'informations sur les options de formatage