Rencontre avec Bioman

Rencontre avec Bioman
Aucun vote pour l'instant.
<obtenir le code d'intégration de la vidéo>
Publié le 31 janvier 2008

« Je ne veux pas être un être humain, je veux être un cyborg. Certes, les être humains sont capables d'un certain nombre de choses, mais ils sont très limités. » Le chercheur britannique Kevin Warwick donne le ton: il aime provoquer. Ses études en cybernétique, afin de savoir comment l'homme peut fusionner avec la machine l'ont rendu mondialement célèbre.

Il y a quelques années, il est devenu le premier cyborg après s'être implanté une puce dans le bras pour étudier son système nerveux. Quand il bougeait sa main, les signaux nerveux provenant de son cerveau étaient en partie interceptés par la puce, avant d'être retransmis vers une main robotisé. Celle-ci mimait les gestes de Kevin : chaque fois qu'il bougeait sa main, il bougeait également la main robotisée par la seule force de son système nerveux.

Kevin a également réussi à commander sa main robotisé à travers l'Atlantique, en transmettant ses signaux nerveux sur internet. Ces expériences pourraient bien sûr profiter au domaine médical, en favorisant le développement de prothèses robotisées. Mais Kevin lui même évoque la possibilité d'une application militaire. « Si vous êtes un soldat, vous n'aurez plus besoin d'être sur le champ de bataille. Vous pourrez rester à la maison, en tout sécurité, et utiliser votre cerveau pour manipuler des armes à distance. Vous pourrez être chez vous, en train de lire le journal tout en faisant exploser l'ennemi. »

La controverse n'effraie pas Kevin Warwick. S'il essaie de développer un surhomme, c'est pour le bien de l'humanité, explique-t-il. « Les robots deviennent de plus en plus complexes, il n'y aucun doute qu'ils vont surpasser les humains. Il font donc que l'homme progresse, en fusionnant avec la technologie. » Et de rajouter, qu'il ne fait qu'accomplir sa mission de scientifique. « Si moi, en tant que chercheur, je ne le fais pas, qui le fera ? ».

Kevin Warwick rêve désormais de relier deux cerveaux grâce à une puce. Selon lui, les personnes pourraient communiquer directement par la pensée, sans parler. « Pourquoi la parole, qui est imparfaite, devrait-elle exister à l'avenir, quand nous aurons la possibilité de communiquer directement avec des pensées, des couleurs, des concepts ? ». Kevin Warwick cherche actuellement un couple qui serait d'accord de jouer les cobayes. Son épouse Irena, qui a déjà participé à l'une des ses expériences, a d'ores et déjà refusé de se faire greffer une puce dans le cerveau.

Vidéos bonus

Commentaires

Portrait de vadi

je suis fascinée sur cette nouvelle technologie, j'ai vu cette émission et sur ce sujet en particulier qui m'a vraiment intriguée. Pourrions nous être des futurs robocop

Portrait de simplet

quand il dit qu'il est le seul a travailler sur des robots tournants aux neurones biologiques ,la g comme un doute...

Portrait de Charles

Cette expérience est autant fascinante qu'impressionnante à quand un robot rebelle ?

Portrait de Lysie

Avez-vous pensé au revers de la médaille si cette technologie est mal appliquée, elle peut faire des ravages, des hommes comme ça sont dangereux, qu'il mette ses compétences intellectuelles au service du bien.

Portrait de Kom23

Bienvenue dans le monde du post-humain. Après comme toute nouvelle technologie, il faut se poser la question fondamentale : qui en aura le contrôle ? Saviez-vous qu'on parle déjà d'implanter des puces RFID à grande échelle ? Heureusement (et malheureusement pour les cobayes), ces puces sont pour le moment rejetés par l'organisme, ce qui devrait retarder l'exécution de ces sombres projets (encore que, on est bien tous équipé d'un portable aujourd'hui)

http://www.pcinpact.com/articles/d/50/1.htm
http://lesteteschercheuses.blogspot.com/2008/01/les-implants-rfid-au-coe...

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement. If you have a Gravatar account associated with the e-mail address you provide, it will be used to display your avatar.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <script> <iframe>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Insert SoundCloud track or set with the [soundcloud:URL] tag.
  • You may insert videos with [video:URL]

Plus d'informations sur les options de formatage