Le GPS anti-bouchons

Le GPS anti-bouchons
Votre notation : Aucun Moyenne : 4 (7 votes)
<obtenir le code d'intégration de la vidéo>
Publié le 24 septembre 2010

Reportage : Yann Dieuaide

Montage : Charles D. Fischer

Mixage : Philippe Lahaye

Le leader mondial du GPS commercialise un système capable de détecter la formation des embouteillages. Cette innovation utilise les données transmises par les cartes SIM de nos natels ! Enquête dans un secteur où, depuis l’arrivée des smartphones, la concurrence fait rage.

Entre Genève et Lausanne, jusqu’à 100 000 automobilistes circulent chaque jour sur l’autoroute A1. Cet axe est totalement surchargé, si bien que certains l’ont rebaptisé « l’autoroute du calvaire ». Les pendulaires, qui perdent de longues heures dans leur véhicule, vont peut-être se ruer sur le dernier produit lancé par Tom Tom.

L’entreprise hollandaise, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 1,5 milliards d’euros en 2009, et a déjà vendu 45 millions de GPS en Europe, propose depuis le début de l’année en Suisse une nouvelle technologie intitulée HD Traffic. Ce système permet d’être averti en temps réel de la formation des bouchons.

File 4671Le principe est simple : quand vous êtes pris dans un ralentissement, en général vous téléphonez. Ces appels qui se multiplient au même endroit sur une route, surchargent les antennes-relais des opérateurs de téléphonie mobile situées à proximité.

Le constructeur néerlandais a passé des accords commerciaux avec les opérateurs de 8 pays, pour obtenir ces informations. En les recoupant avec d’autres données, elles lui permettent de détecter et de signaler les embouteillages à l’ensemble de ses GPS équipés de la technologie..

File 4673« Tout est anonyme, prévient Jeroen Brouwer, responsable des applications chez Tom Tom. C’est pour cette unique raison que nous pouvons disposer de ces renseignements. Nous n’avons accès à aucun détail personnel, comme le nom du réseau mobile ou celui de l’utilisateur. Nous savons seulement qu’un certain téléphone portable est en train d’être utilisé dans une voiture à un moment donné. Nos centres de données - basés à Amsterdam et aux Pays-Bas - tournent en permanence. Donc, un ralentissement même en pleine nuit est répercuté sur nos GPS sans que nous n’ayons à faire quoi que ce soit. Tout est automatique. »

Petit revers de cette innovation, les automobilistes devront débourser 75 francs chaque année s’il veulent s’équiper du système.

Si la société néerlandaise innove ainsi, c’est parce qu’elle est en fait soumise à rude épreuve depuis quelques temps. En effet, les smartphones ont débarqué sur le marché de la navigation routière. Google, Nokia, HTC et Apple avec l’Iphone, proposent des applications, gratuites pour certaines, qui transforment les téléphones en véritables GPS.

File 4672A l’usage cependant, le GPS classique semble encore garder l’avantage pour le moment. Les smartphones restent souvent difficiles à manipuler et à lire, ils ont une autonomie limitée, et surtout à l’étranger ils peuvent ruiner les utilisateurs, car ils téléchargent en permanence les données.

Xavier Studer, journaliste à la TSR, explique que, sur ce marché, une vraie guerre commerciale a débuté : « Google propose gratuitement la navigation routière sur ses téléphones. Garmin (NDLR : le numéro 2 du GPS) vend, lui, maintenant des natels ! Et Tom Tom propose aussi directement des applications pour Iphone. A terme, conclut-il, le GPS pourrait devenir un peu ringard. »

Entre navigateurs et smartphones, la frontière est donc aujourd’hui de plus en plus mince. Quelle que soit l’issue de la bataille commerciale entamée, les mois qui viennent promettent un bel embouteillage d’innovations !

Bonus vidéo :

« Le GPS n’est pas mort ! ».

Corinne Avelines, responsable services chez Tom Tom

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Revue de Presse :


- Les Echos. « Les géants du smartphone jouent la carte de la navigation ». 21 sept. 2010

http://www.lesechos.fr/journal20100921/lec2_high_tech_et_medias/020802624015-les-geants-du-smartphone-jouent-la-carte-de-la-navigation-.htm

- Le Temps. « Les GPS tentent de résister aux téléphones ». 28 juin 2010

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/ba4a4734-822b-11df-96a2-bf9d5a2f4165

- Le Temps. « En Suisse, Google s’attaque aux fabricants de GPS ». 9 juin 2010

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/18467640-73d7-11df-b2fc-186928f78f03

- Le Matin. « Live de Tom Tom, pour éviter les bouchons en temps réel ». 27 fév. 2010

http://www.lematin.ch/multimedia/high-tech/live-tomtom-eviter-bouchons-temps-reel-244389

Commentaires

Portrait de ndjock mouaha yves

bonjour j aimerais juste avoir un GPS

Portrait de Souad

Merci

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement. If you have a Gravatar account associated with the e-mail address you provide, it will be used to display your avatar.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <script> <iframe>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Insert SoundCloud track or set with the [soundcloud:URL] tag.
  • You may insert videos with [video:URL]

Plus d'informations sur les options de formatage