Télé 3D: ventes sans relief

Télé 3D: ventes sans relief
Votre notation : Aucun Moyenne : 4.6 (16 votes)
<obtenir le code d'intégration de la vidéo>
Publié le 9 mars 2011

Reportage: François Roulet
Montage: Karim Trabelsi

Les écrans 3D ne séduisent pas. En 2010, les ventes n'ont pas atteint la moitié des prévisions. Les téléviseurs et l’équipement 3D demeurent chers et les contenus sont rares. Les consommateurs boudent.

Cela devait être la poule aux œufs d’or des fabricants d’écrans, mais elle tarde à pondre. La télé 3D déçoit et les ventes ne décollent pas. « Il était temps pour nous de racheter une télé explique Yannis Beeler, un consommateur technophile.  Peut-être en raison de mon côté geek je me suis rendu au magasin dans l’idée d’acquérir un modèle 3D. J’ai alors mis ces lunettes et là, c’était la déception totale. Rien à voir avec vrai un film 3D dans un cinéma Imax. » Yannis a finalement opté pour un modèle 2D…comme le font encore plus de 95% des acheteurs aujourd’hui.File 5281

 Deux raisons expliquent ce flop.  Les coûts tout d’abord. Un écran 3D coûte en moyenne une fois et demie plus cher qu’un modèle traditionnel. Quand aux lunettes, souvent non inclues, elles se vendent entre 150 et 200 francs pièce. De quoi dissuader les familles. L’autre gros défaut de la 3D, pour l’heure, est la pauvreté des contenus. Seuls quelques dizaines de films sont disponibles…et les fabricants s’empressent de conclure des exclusivités. Ainsi, par exemple,  « Avatar » de James Cameron n’est disponible que sur les systèmes Panasonic.

 En clair, les tv 3D ressemblent à des coquilles vides, alors qu’en avril 2010, lors de l’arrivée des premiers écrans sur le marché de masse, les producteurs nous promettaient une révolution. Un battage publicitaire qui s’explique avant tout parce que les fabricants sont désormais à court d’arguments qualitatifs lorsqu’il s’agit d’inciter les

Interview J-R Bontemps
consommateurs à renouveler leur équipement. « Les marques du secteur ont toujours orienté leur stratégie marketing sur la qualité de l’image, explique Jean-Roch Bontemps, spécialiste en veille technologique. Or aujourd’hui elles ne le peuvent plus car avec le « Full HD » on a atteint la résolution maximale que l’œil est capable de percevoir. Il a donc fallu trouver de nouveaux arguments pour vendre. La 3D, comme par hasard, est alors ressortie du tiroir. Ce n’est malheureusement, pour l’heure, qu’un argument marketing, et pas grand chose d’autre. »  

François Roulet

Commentaires

Portrait de anonymous

je trouve ce reportage quelque peu mensonger.

Les lunettes 3D actives sont effet très cheres mais il existe un autre type de 3D, la 3D passive, notamment développé par philips et LG qui propose des lunettes beaucoup mois chere, bien souvent incluses dans le carton. Cette 3D est un peu moins spectaculaire que la 3D active mais elle ne causse ni trouble de la vision et utilise le même principe que leslunettes de cinema.

De plus, la conversion d'image 2D en 3D existe maintenant sur la plupat des teléviseurs. N'importe quel contenu 2D est transformé en 3D, ce qui apporte une vraie solution au problème de contenu. Alors d'accord oui c'est un argument commercial mais seulement.

Portrait de Anonyme

Je crois que les fabricants ne veulent pas non plus entendre que la plupart des potentiels acheteurs ont mal aux yeux et en plus on mal à la tête après une longue vision. La 3D attirent les jeunes momentanés... mais eux aussi en souffrent. C'est un peu comme le moteur 3d des dernières générations provoquaient des migraines... Mais à part, cela personne n'en parlaient et ici non plus... Un autre élément le fait d'avoir un sentiment d'enfermement que ne vous donne pas la vue normal.

Portrait de MAF

Pour le prix des lunettes, Interdiscount fait une action ces jours pour le modèle Sony TDG-BR100B à Fr. 29.90, alors que le prix de départ était à Fr. 199.- A relever que l'on peut trouver sur internet des prix attractifs pour toutes les marques, les différences de prix sont étonnantes. Je pense que si les fournisseurs avaient fixé des prix plus raisonnables pour ce matériel, le succès aurait été meilleur. J'ai bénéficié d'une action avec lunettes et Blu-ray gratuits, là cela devient intéressant !

Idem pour les fims Blu-ray 3-D, presque Fr. 50.- suivant les films c'est assez cher. On trouve des films documentaires sur les fonds marins (Cousteau) ou station spatiale pour moins de Fr. 30.-, repris des productions faites avec IMAX. Il faut bien chercher dans les magasins pour les trouver (ne pas confondre avec les films anaglyphes rouge-vert).

Je constate quelques erreurs de montage sur certains films, au niveau des bords, ce qui peut engendrer un peu de fatigue pour les gens peu habitués, mais heureusement d'autres sont mieux montés. Pour augmenter les effets, certains films exagèrent un peu la convergence, de ce fait il ne faut pas se tenir trop près de l'écran.

La qualité de la séparation des images gauche et droite est devenue très bonne avec les systèmes de lunettes actuelles, plus performantes que les simples verres polarisants qui laissaient apparaître plus d'images fantômes. Au niveau des performances 3-D, on arrive à un bon résultat maintenant, reste à trouver les films qui nous intéressent. Beaucoup de productions ont été lancées ces derniers mois, on devrait en retrouver prochainement plus dans les rayons des magasins.

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement. If you have a Gravatar account associated with the e-mail address you provide, it will be used to display your avatar.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <script> <iframe>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Insert SoundCloud track or set with the [soundcloud:URL] tag.
  • You may insert videos with [video:URL]

Plus d'informations sur les options de formatage