Livres électroniques: Gallimard mérite une bonne correction

Livres électroniques: Gallimard mérite une bonne correction
15 novembre 2011

Illégal et correct ou légal et fautif? C'est le dilemne auquel sont confrontés tous les amateurs de livres électroniques qui voudraient se plonger dans le dernier prix Goncourt, L'Art français de la guerre. Car Gallimard, la vénérable maison d'édition, a mis en vente un fichier numérique plein de fautes et de coquilles. Fautes d'orthographe relevées par une équipe de "pirates", le team AlexandriZ, qui met à disposition, illégalement et gratuitement, une version corrigée du bouquin. Comme quoi…

Source

Commentaires

Portrait de phil

@mathieudup. Je m'excuse du retard de ma réponse. Permettez-moi de critiquer les médias qui relaient à des informations non seulement erronés (ce qui peut arriver, j'en conviens) mais également des informations sans le moindre contrôle ! Si vous aviez comparé la version papier et la version électronique vous auriez constaté que les "coquilles et plein de fautes" font parti des deux versions (papier et numérique). Un relecture de votre propre source permet également de constater ce fait!

Par conséquent, Gallimard n'a pas mis comme cela peut laisser clairement entendre une version papier correcte et une version numérique avec des fautes!

La phrase de votre article devrait être non pas : "Gallimard, la vénérable maison d'édition, a mis en vente un fichier numérique plein de fautes et de coquilles" mais "[...] mis en vente une oeuvre et un fichier plein de fautes et de coquilles".
Ce qui est intéressant de relever ici c'est que grâce au numérique des personne tierces peuvent corriger une œuvre beaucoup plus rapidement (à la manière de Wikipedia) avant que la maison d'édition ne le fasse. En effet, vous n'est pas sans savoir que les maisons d'édition corrige les erreurs dans les prochaine versions (verson papier et numérique)... Finalement, corriger une œuvre n'est pas le propre des pirates ! Combien de fois j'ai emprunté un livre à la bibliothèque et j'ai constaté qu’une personne avait corrigé des erreurs... Si mes propos ont été virgulent c'est que j'estime qu'il faille en tant que journaliste vérifier ce que l'on écrit et l’exprimer de manière claire et ne pas simplement colporter des informations... mais j'en conviens ma position devient de plus en plus minoritaire dans ce monde de transfert d'information ultra rapide. J'espère avoir éclairé quelque peu le débat...

nouvo

Merci Phil pour votre sympathique commentaire. Mais pourriez-vous nous en dire plus histoire d'éclairer nos lanternes?

Portrait de phil

Pour ma part ce que je trouve catastrophique ce sont les pseudo journalistes de la TSR payés par la redevance et qui relaient des informations erronées sans le moindre contrôle de leur part. Je ne parle pas des blogeurs a la base de ses informations qui sont des amateurs mais qui onf pour leur part corrigé leur erreurs...

Portrait de Seb

C’est un excellent exemple pour faire comprendre le rôle de l’open source et du rôle des codeurs méchant « hacker » .
Les versions payantes des softwares sont souvent accompagnées d’un grand nombre d’erreurs (comme le livre proposé par Gallimard). Les entreprises se focalisent plus sur la forme et le marketing que sur le contenu. Ces codes sont par la suite corrigés illégalement par des « hackers» qui souhaitent simplement voir les outils informatiques fonctionner correctement, car cela stabilise le system informatique mondiale (ou simplement avoir un livre sans erreurs).
Pourquoi hacker ? Un livre est constitué d’un texte lisible qu’il est facile de corriger (comme de l’open source) contrairement à des codes compilé et rendus illisible, donc qu’il est pénible de corriger. Pour ce dernier cas, il est nécessaire de « hacker » le fichier illisible pour le rendre modifiable et ainsi corriger les erreurs réalisé par ces gens qui souhaitent gagné des millions en proposant des updates payantes pour corriger ces propres erreurs.

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement. If you have a Gravatar account associated with the e-mail address you provide, it will be used to display your avatar.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <script> <iframe>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Insert SoundCloud track or set with the [soundcloud:URL] tag.
  • You may insert videos with [video:URL]

Plus d'informations sur les options de formatage