Passe ton code d'abord!

Passe ton code d'abord!
Votre notation : Aucun Moyenne : 3.8 (12 votes)
<obtenir le code d'intégration de la vidéo>
Publié le 2 avril 2012

Reportage : Yves Gerber & Jean-Christophe Liechti
Montage : Enrico Pizzolato
Mixage : Philippe Lahaye

Le marché suisse manque cruellement d’informaticiens. Selon les statistiques, il en faudrait deux fois plus pour satisfaire les besoins des entreprises. Heureusement, l’intérêt pour la programmation revient petit à petit auprès de la jeune génération. De nombreuses initiatives dans le cadre scolaire ou en marge des études sont lancées pour susciter des vocations.

311 cours Edurobot A l’origine du programme éducatif EduRobot, Frédéric Genevey a constaté un jour que des nombreux collègues enseignants de l’école vaudoise avaient amené un robot dans leur école de leur propre initiative. Il s’est alors lancé dans l’élaboration d’une plateforme pédagogique pour répondre à cette demande. « On voit de plus en plus de jeunes qui s’intéressent à la programmation, parce qu’ils sentent qu’il y a quelque chose derrière. Dans la vie quotidienne, il y a de en plus en plus d’objets informatisés et d’automation. Ils s’y intéressent parce qu’ils voient qu’ils peuvent faire quelque chose de concret. »

312 Yves Dupraz, enseignant en informatique, VDEnseignant à l’établissement scolaire de Blonay-Saint-Légier dans le canton de Vaud, Yves Dupraz n’a effectivement pas de mal a captiver ses élèves. Le cours de robotique est pourtant à option, mais depuis 2007 il ne désemplit pas. On y apprend à programmer de manière ludique. Les élèves de 7ème année doivent monter correctement les pièces d’un robot muni d’un moteur et de différents capteurs. Ils doivent ensuite le programmer pour le faire fonctionner. Mais pas question d’attaquer de front les langages informatiques. « C’est clair qu’ils ne programment pas en pur et dur des lignes de codes, explique Yves Dupraz. C’est l’interface qui va le faire à leur place. Mais par contre, c’est toute la logique de la programmation, comme les étapes, les boucles, les variables que l’on voit ici. » Grâce au robot, les élèves peuvent instantanément découvrir si la programmation est réussie. A coups de tâtonnements, de méthode empirique, ils progressent pas à pas et accentuent la difficulté au fur et à mesure des exercices.

316 Helvetic Coding Contest - 17 mars 2012Mais pour les plus âgés, programmer des lignes de code, c’est aussi du concret. Le 17 mars dernier se tenait à l’EPFL le plus grand concours de programmation de Suisse. Parmi les 120 concurrents, beaucoup ne sont pas informaticiens ou étudiants en informatique. Ce qui les attire, c’est d’entrer au cœur même de l’ordinateur et de ne pas rester en surface. Mario Geiger par exemple s’est mis à programmer par curiosité plutôt que pour en faire un métier. « J’avais envie de pouvoir contrôler la machine vraiment moi-même. J’avais envie de pouvoir lui dire ce que je veux qu’elle fasse. »

314Dans les années 80, il fallait entrer quelques lignes de code pour lancer un logiciel ou tout simplement utiliser une imprimante. Petit à petit, les systèmes d’exploitation se sont simplifiés, devenant plus intuitifs. C’est difficile d’établir une relation de cause à effet, mais pendant une génération (des année 90 à 2000), des moins en moins de jeunes ce sont lancés dans une carrière informatique. Ce renouveau du goût pour la programmation arrive à point nommé, car le manque de développeurs, programmeurs ou informaticiens se fait cruellement sentir. D’après le Groupement Romand de l’Informatique, 3000 jeunes se lancent chaque année dans une carrière dans ce secteur. Mais il en faudrait deux fois plus pour satisfaire les besoins des entreprises. Parmi les indices, selon un rapport de la Confédération de 2010, il n’y avait que 1,2% de chômage dans ce secteur, contre 3,5% de moyenne pour l’ensemble de la population active!

315 atelier Crocorobt, EPFLDans ce contexte, tout est bon pour susciter des vocations. A travers son projet Roberta, L’EPFL a lancé des ateliers d’initiation à la programmation, ouvert à tous et à toutes dès 7 ans. Les ateliers Crocorobot du mercredi après-midi ont par exemple un énorme succès. Il faut s’inscrire un semestre, voire un an à l’avance pour être sûr d’y participer. Les enfants adorent, comme le raconte son animateur Christophe Perez : « Certains ne veulent plus partir quand les parents attendent. Ils veulent rester encore, essayer des choses. On les pousse à ça. Ce logiciel permet de construire un petit robot. Ensuite, il y a une part d’imagination. »

Imaginer les objets du futur, développer les applications incontournables, tels sont les défis qui attendent les fanas de la programmation. Dans un monde de plus en plus informatisé, le code a de l’avenir.

Commentaires

Portrait de code de la route

Ce passe ton code d'abord ressort quand je cherche à faire du code de la route, comme c'est embêtant mais bon la vidéo est cool :p

Portrait de Jacques Doniere

Cette génération sera en mesure de construire des transformateurs réels!

http://cloudhappy.livejournal.com/

Portrait de David O.

Encore bravo pour lego, depuis longtemps et pour longtemps les danois nous développent l'esprit technique dès le plus jeune âge. :)

Portrait de Gabriel

Les vidéos me semblent un peu lourdes, et la vitesse de décharge sur mon iPhone n'est pas suffisante. La vidéo pause plusieurs fois sur les 4 minutes.
Avec les vidéos de la NASA je n'ai jamais d'interruptions.

Un peu moins de perfection dans l'encodage augmentera le plaisir de visionnage.
Merci,
Gabriel, à Brisbane

Portrait de Anonyme

Sur Fribourg, il y a aussi des profs qui tentent de développer l'intérêt de la programmation auprès de leurs élèves ! Pour en savoir plus, vous pouvez vous rendre sur leur site : http://www.philobotique.ch/.

Portrait de seb

Le problème ne se cantonne pas seulement au manque d'informaticiens, mais au manque d'ingénieur en général, pour le bâtiment, la mécanique, et autres ....

Portrait de Anonyme

EPIC FAIL le wallpaper PedoBear @ 1:34 \o/

Portrait de Microscraft

Tiens , je viens de voir mon prof d'informatique.

nouvo

Pas besoin de programmeur, nous avons rectifié le lien. ;-)

Portrait de Anonyme

Lien mort pour les statistiques

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement. If you have a Gravatar account associated with the e-mail address you provide, it will be used to display your avatar.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <script> <iframe>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Insert SoundCloud track or set with the [soundcloud:URL] tag.
  • You may insert videos with [video:URL]

Plus d'informations sur les options de formatage