La location entre particuliers sur internet, un marché florissant

La location entre particuliers sur internet, un marché florissant
Votre notation : Aucun Moyenne : 3.8 (13 votes)
<obtenir le code d'intégration de la vidéo>
Publié le 15 mai 2012

Reportage: Yves Gerber
Montage : Charles D. Fischer
Mixage : Philippe Lahaye

Les sites de locations d’objets entre particuliers se développent. Entièrement dédiés à la location, ils offrent l’avantage de ne pas être noyés dans la masse des petites annonces, que cela soit sur papier ou sur internet. Tondeuses, grille-pains, sacs à main de luxe, dvd, on y trouve de tout. Avec la crise, le phénomène de la location se généralise.

362 objets cherche locatairesEn France, le succès fulgurant de Zilok, avec plus de 6000 demandes de location par mois, démontre tout le potentiel de ce marché parallèle. Ce marché repose sur un nouveau modèle économique et suscite déjà quelques réactions auprès des loueurs professionnels. De nombreux particuliers ont en effet mis leur voiture ou leur appartement avec des prix défiant toute concurrence.

Ce renversement des modes de consommation n’empêche pas de faire des affaires. Les créateurs de ces plate-formes de location entre particuliers gagnent de l’argent en prélevant une commission qui peut aller jusqu’à 10% des transactions. Bannières publicitaires ou encore annonces « en vue » payantes, d’autres sources de revenus sont aussi exploitables.

363 annonces sur e-syrent.chEn Suisse, ce marché est encore balbutiant. Mais les conditions socio-économiques changent. Selon une récente étude de Caritas, près de 10% de la population suisse vit en dessous du seuil de pauvreté. Avec la crise, la motivation première des Suisses n’est plus seulement écologique, mais elle est aussi économique.

Fort de ce constat, deux jeunes Chaux-de-Fonniers ont lancé le site e-syrent.ch. Florian Candelieri et Joana Rocha n’ont pas fait une école de commerce, mais des études d’archéologie… Ce qui explique sans doute, ce regard décalé sur la société de consommation.

364 Florian Candelieri, co-fondateur du site e-syrent.ch"Depuis la naissance, nous sommes conditionnés pour être propriétaire et posséder, commente Florian Candelieri. Le problème, c’est qu’aujourd’hui on achète des objets qui ne nous servent pas à 100%. Ce que nous proposons, c’est un changement de paradigme. Pourquoi acheter quand on peut le louer à son voisin ou à un habitant de sa région ? Cela permet de faire la chasse au gaspillage, mais aussi de faire des économies et gagner un peu d’argent".

A coup de 1 franc ou de 10 francs par jour, les montants demandés ne sont pas spectaculaires. Ils permettent toutefois aux propriétaires d’arrondir leurs fins de mois. Quant à ceux qui louent, ils peuvent ainsi éviter de s’endetter pour des achats compulsifs.

Commentaires

Portrait de Pierre Valla

Merci pour cet article, je ne savais pas qu'on pouvait louer du matériel de jardin comme des tondeuses par exemple. Pour ce type d'appareils coûteux ça devient intéressant. Il aurait été toutefois intéressant de préciser le mode de fonctionnement de e-syrent - prennent-ils une commission sur chaque transaction?

Cordialement
Pierre
Tondeuses à gazon

Portrait de Anonyme

merci beaucoup très bien fait, un peu court comme tous les participants feront cette remarque.Jean-François Baeriswyl
Sénéchal de la Tour de Billens

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement. If you have a Gravatar account associated with the e-mail address you provide, it will be used to display your avatar.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <script> <iframe>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Insert SoundCloud track or set with the [soundcloud:URL] tag.
  • You may insert videos with [video:URL]

Plus d'informations sur les options de formatage