Photo : le logiciel qui traque les mensonges

Photo : le logiciel qui traque les mensonges
Votre notation : Aucun Moyenne : 4.5 (20 votes)
<obtenir le code d'intégration de la vidéo>
Publié le 15 juin 2012

Reportage : Y. Dieuaide, E. Jaquet

Montage : Charles D. Fischer

Mixage : Philippe Lahaye

A l'ère du numérique, la falsification des images est devenue aussi aisée que difficile à repérer. Un logiciel pourtant est capable de déceler la moindre triche. Utilisé par le renseignement français et l'AFP, ce programme intéresse la Suisse.

394Début mai 2011, un cliché d'Oussama Ben Laden mort - tué par les forces spéciales américaines - faisait le tour de la planète. Cette photo était pourtant un faux, un photo-montage. La tricherie a été démasquée à l'époque par un logiciel unique en son genre : Tungstène.

Conçu en 2009 à la demande du ministère de la Défense français, ce programme est le fruit du travail de Roger Cozien. Ancien gendarme et docteur en mathématiques, ce parisien et ses associés ont mis sur pied une arme anti-retouche quasi-infaillible. S’il est inopérant pour les traditionnels clichés argentiques, pour le numérique Tungstène démasque les moindres manipulations : faux missile iranien, attentat mis en scène en Afghanistan, obsèques trop nombreuses en Corée du Nord...

La technologie fonctionne grâce à vingtaine de filtres et à un gigantesque travail de calcul informatique. L’âge de la photo et la marque de l’appareil avec lequel elle a été prise sont notamment étudiés. "Notre objectif, explique Roger Cozien, fondateur de la société eXo maKina, c’est vraiment de traverser de part en part le fichier et d’exploiter un maximum d’informations. Des choses qui sont claires, textuelles comme des choses purement mathématiques. Ensuite, on essaye de reconstituer l’histoire du fichier. Et dans cette histoire, il y a éventuellement l’acte de quelqu’un qui est venu modifier le fichier."

393François-Xavier Marit, de la rédaction en chef technique de l’Agence France-Presse, explique pourquoi l'AFP a décidé d'utiliser Tungstène  : "La manipulation est connue du grand public, elle est facilitée par les outils informatiques, et mise à portée d'un grand nombre de personnes. Donc, il est apparu important pour nous de disposer d’un outil pour avoir l’idée la plus précise possible de l’authenticité des images que l’on diffuse."

 

Fort de ses performances, le logiciel commence à s’exporter, car il intéresse aussi les forces de police. Ainsi, en mai dernier, Roger Cozien était en Suisse pour une démonstration organisée à la demande de la police cantonale vaudoise. Pour les enquêteurs romands, il s'agit en particulier de réunir des photos authentiques pour les procédures judiciaires.

"Nous travaillons de plus en plus avec l’image, raconte Jean-Christophe Sauterel, porte-parole de la police vaudoise, notamment les images qui proviennent des caméras de surveillance, de nos propres services, et aussi celles que l’on trouve sur les réseaux sociaux." Les clichés pris avec leur smartphone par des auteurs d'infraction ou des témoins sont aussi des éléments que les inspecteurs ont de plus en plus besoin de vérifier (voir l'interview bonus de Roger Cozien ci-dessous).

Selon nos informations, aucune police cantonale suisse - pas plus que le Service de renseignement de la Confédération (SRC) -  n’a encore investi dans le logiciel, mais un achat dans le futur n’est pas impossible. Seul sur ce marché très porteur, dans notre monde inondé d’images, Tungstène ne fait cependant que commencer sa traque des fraudeurs.

Aussi un moyen de preuve devant la justice française

Ce que fait le logiciel en détail...

 

 

Commentaires

Portrait de Anonyme

il y a d'autres logiciels qui détectent les retouches, exemple:
JPEGsnoop http://www.impulseadventure.com/photo/jpeg-snoop-identify-edited-photos....

Portrait de Anonyme

Bravo Roger Cozien ! Très jolie logiciel. On en avait vraiment besoin à l'époque actuelle. Cependant attention, les Fake se défendront.

P.S. merci Nouvo pour vos reportages vraiment nouveaux.

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement. If you have a Gravatar account associated with the e-mail address you provide, it will be used to display your avatar.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <script> <iframe>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Insert SoundCloud track or set with the [soundcloud:URL] tag.
  • You may insert videos with [video:URL]

Plus d'informations sur les options de formatage