Un vent de liberté souffle sur le net

Un vent de liberté souffle sur le net
6 juillet 2012

Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU a pour la première fois reconnu, jeudi 5 juillet, le droit à la liberté d'expression sur Internet. Présenté par le Brésil, les Etats-Uns, le Nigeria, la Suède, la Tunisie et la Turquie, la résolution affirme que les droits qui concernent le monde réel, en particulier la liberté d'expression, doivent être les mêmes sur Internet.

Le texte encourage tous les Etats à faciliter l'accès à Internet et la coopération internationale pour favoriser le développement des médias et des communications dans tous les pays.

Plutôt réservés, la Chine et Cuba se sont toutefois joints au consensus du Conseil des droits de l'homme des Nations unies, composé de 47 Etats, qui a adopté ce texte. "Ce résultat est capital pour le Conseil des droits de l'homme", a déclaré Eileen Donahoe, ambassadrice des Etats-Unis, dans le journal Le Monde. "C'est la première résolution de l'histoire des Nations unies qui affirme que les droits de l'homme dans le monde virtuel doivent être protégés et promus au même degré et avec le même engagement que les droits de l'homme dans le monde réel", a-t-elle ajouté.

Commentaires

Portrait de Retry

Acta Jacta Est...

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement. If you have a Gravatar account associated with the e-mail address you provide, it will be used to display your avatar.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <script> <iframe>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Insert SoundCloud track or set with the [soundcloud:URL] tag.
  • You may insert videos with [video:URL]

Plus d'informations sur les options de formatage