Les MOOCs ou l'université à portée de clic

Les MOOCs ou l'université à portée de clic
Votre notation : Aucun Moyenne : 4 (6 votes)
<obtenir le code d'intégration de la vidéo>
Publié le 2 décembre 2012

Reportage: Geneviève Dentan
Mixage: Philippe Lahaye
Montage: Enrico Pizzolato

Suivre des cours universitaires de Stanford, Harvard ou de l’EPFL depuis chez soi, c’est la révolution initiée par les MOOCs, des cours gratuits en ligne accessibles à tous. Un mouvement lancé en Californie.

Aujourd’hui, toutes les plus grandes universités se lancent dans les MOOCs (Massive Open Online Courses). Ces cours en ligne représentent un moyen pour ces institutions de se doter d’une nouvelle visibilité, mais c'est aussi le début d'une révolution dans les milieux académiques.

D566emain, une partie des cours pourrait se faire via le web, de quoi donner plus de place à l'interaction sur les campus pour l'élaboration des connaissances. L’EPFL tient à suivre le mouvement. Le patron de la haute école fédérale, Patrick Aebischer, vient ainsi de prendre six mois sabbatiques pour se consacrer à l’éducation en ligne. Un studio, une caméra et une tablette tactile. C'est ainsi que le professeur enregistre sa leçon avant de la mettre sur la toile. Des cours sous forme de clips de courte durée.

Aujourd'hui, les sites spécialisés se multiplient. Trois acteurs se positionnent sur le marché: Udactiy, EDX et Coursera, tous installés aux Etats-Unis. Coursera, une start-up qui a démarré l’an dernier, nous a ouvert ses portes. Stanford, Princeton, Columbia, l’EPFL et une trentaine d’universités se sont associés à ce site. Il compte déjà deux millions d’étudiants. Pour son fondateur Andrew Ng, il ne s’agit pas de se 569substituer aux Académies. "L’intérêt d’aller à Princeton restera, explique-t-il. Le but pour nos partenaires avec cette technologie, c’est que les élèves puissent l’utiliser à la maison mais cela ne remplacera pas la valeur d’un cours ex cathedra. Cela permettra par contre de laisser plus de place à l’interaction sur les campus et à l’élaboration des connaissances."

 

Mais démocratiser l’éducation reste un enjeu de taille et le succès de ces plateformes est encore loin d’être assuré. D’abord, parce que leur financement reste flou. Ensuite, parce que les sites comme Coursera ne délivrent que des certificats, dont la valeur est pour le moment limitée. Difficile donc de dire quelle forme prendra l’Université de demain... Mais une chose est sûre, le virage initié par les MOOCs ouvre le champ à une nouvelle forme d’enseignement.

 

 

Commentaires

Portrait de Wekfs

Je suis ravi de cette innovation ainsi je demande aux amis qui prennent déjà les cours comment faire afin d’être aussi étudiant.

Portrait de Gholam ZERAIRIA

Great...

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement. If you have a Gravatar account associated with the e-mail address you provide, it will be used to display your avatar.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <script> <iframe>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Insert SoundCloud track or set with the [soundcloud:URL] tag.
  • You may insert videos with [video:URL]

Plus d'informations sur les options de formatage