Cybersurveillance: le sulfureux Gamma Group s'active en Suisse

Cybersurveillance: le sulfureux Gamma Group s'active en Suisse
Votre notation : Aucun Moyenne : 5 (2 votes)
<obtenir le code d'intégration de la vidéo>
Publié le 18 septembre 2013

Reportage: Yann Dieuaide, Géraldine Jacot

Montage: Enrico Pizzolato

Mixage: Philippe Lahaye

EXCLUSIF La multinationale Gamma tente d’exporter ses logiciels espions depuis la Suisse. Une ONG, qui l’accuse de travailler pour des régimes autoritaires, interpelle la Confédération.


La société anglaise Gamma Group, qui commercialise du matériel d'écoute et des logiciels espions à destination des services de renseignement du monde entier, se retrouve à nouveau sous le feu des critiques.

 

L'ONG Privacy International a écrit à 70 parlementaires suisses et au Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO), pour demander que soient refusées les demandes d'autorisation d'exportation récemment faites par Gamma Group.

 

Selon les informations de la RTS, ces demandes auraient été lancées via la nouvelle représentation de Gamma Group en Suisse: la filiale Gamma Sales AG, domiciliée depuis juin 2013 à Ittigen dans le canton de Berne.

 

Contacté par la RTS, Gamma Group refuse de s'exprimer et de confirmer ou d'infirmer ses démarches.

 

De son côté, le SECO -sans citer le cas particulier de Gamma Group- confirme qu'une "douzaine de dossiers est actuellement en traitement" dans ce secteur des sociétés actives en matière de surveillance des communications. Le SECO ajoute "qu'aucune décision n'a encore été prise", mais qu'il a "pris connaissance de l'interpellation de Privacy International."

 

Le marché de la cybersurveillance connaît aujourd'hui une croissance sans précédent. Il pèse déjà près de 5 milliards de francs par an, selon Privacy International.

Reporters sans frontières a classé en 2013 Gamma Group parmi les 5 grandes sociétés ennemies d'Internet.

 

 

 

Commentaires

nouvo

Une très bonne question ! Peut-être à poser à La Centrale d'enregistrement et d'analyse pour la sûreté de l'information MELANI ? http://www.melani.admin.ch/ Toutefois, les sociétés comme Gamma Group, ne commercialisent pas leurs produits en tant que "virus", mais comme des solutions d'intrusion informatique. Toute l'astuce doit probablement se trouver dans cette qualification. Par ailleurs, Gamma et les autres ne vendent en principe leurs technologies qu'à des services étatiques, ce qui les place aussi dans un contexte particulier vis-à-vis de la loi.

Portrait de X

Est-ce légal de commercialiser un virus?

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement. If you have a Gravatar account associated with the e-mail address you provide, it will be used to display your avatar.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <script> <iframe>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Insert SoundCloud track or set with the [soundcloud:URL] tag.
  • You may insert videos with [video:URL]

Plus d'informations sur les options de formatage