Blogueurs sous influence

Blogueurs sous influence
Aucun vote pour l'instant.
<obtenir le code d'intégration de la vidéo>
Publié le 15 mai 2009
  • Reportage: François Roulet, Laetitia Wider
  • Montage: Charles D. Fisher

Comme si de rien était. La pub s'est immiscée dans le contenu des blogs. On connaissait la publicité directe, sous forme de bannières et de liens renvoyant vers des sites commerciaux. Voici le « billet sponsorisé » une forme indirecte de publicité où le blogueur rédige une note contre rémunération. La pratique est désormais courante, elle s'apparente à celle du « publi- reportage » dans les médias traditionnels mais au sein de la blogosphère, elle irrite. « On attend du blogueur qu'il nous livre, si ce n'est des faits, au moins une opinion. En rédigeant des billets sponsorisés, il n'est plus maître de son opinion, il ne peux plus se montrer critique envers le produit ou le service qu'il doit commenter contre rémunération» s'offusque Stéphane Koch, président de l'Internet Society.

Délicate, la pratique du billet sponsorisé n'en est pas moins lucrative. Un article rapporte entre 100 et 500 euros, selon la notoriété et l'influence du blog. Les blogueurs, qui se professionnalisent, cèdent donc souvent aux sirènes des annonceurs. Cécile, une jeune blogueuse française à succès rédige « entre un et cinq billets rémunérés par mois », elle n'y voit pas d'ambigüité « Du moment que c'est clairement indiqué comme tel, je ne vois pas le problème, ou alors il faudra qu'on m'explique comment on peut être blogueur et gagner sa vie si on ne fait pas ça. On a dépassé depuis longtemps le stade où le blog est un journal intime. Il ne faut pas nier l'évolution. Là on arrive à un stade où blogueur est considéré comme un métier. »

Cécile indique clairement, en tête de ses textes, ceux qui sont sponsorisés. Selon elle c'est aussi le cas de la majorité des blogueurs rémunérés même si elle a déjà constaté des abus «Lorsque l'on passe par une agence, une clause nous oblige à mentionner l'article comme étant sponsorisé. Les cas de dissimulation surviennent plutôt lorsque l'annonceur s'adresse directement aux blogueurs. Mais ils sont rares »

Il n'empêche, même mentionné comme tel, l'article sponsorisé peut porter atteinte à la crédibilité du blogueur, et par extension, à l'ensemble de la blogosphère. Cécile a par exemple récemment écrit un billet sponsorisé par Suisse Tourisme, où elle vante les charmes du Valais sans jamais y avoir mis les pieds. « Ma maman connaît bien le valais et j'ai basé mon article sur ce qu'elle m'en avait dit, ce qu'elle me conseillait ». Pas très crédible non ? « Il ne faut pas confondre, nous ne sommes pas des journalistes. L'important pour moi c'est que le texte suscite un intérêt pour les lecteurs. Il faut que ça reste dans notre univers, qu'on reconnaisse notre patte »

Le billet sponsorisé a pris son essor et séduit toujours plus les annonceurs. « Une campagne à l'intérieur des blogs permet de générer beaucoup de trafic sur les moteurs de recherche et agit positivement sur le référencement de sa marque. Le tout pour un prix se situant entre 20'000 et 30'000 euros, soit 10 fois moins que pour une campagne de même ampleur dans des médias traditionnels » souligne Bertrand Quesada, co-fondateur d'Ebuzzing. Son agence utilise un réseau de plus de 5'000 blogueurs francophones prêts à relayer, contre rémunération, le message d'un annonceur. Un message dont le teneur, en somme, importe peu, pourvu qu'il génère du trafic dans Google. On appelait ça faire du bruit pour pas grand chose mais aujourd'hui c'est très tendance et ça porte un nom : le buzz.

Vidéos bonus

Commentaires

Portrait de gindrat

pas de problème si le blogueur est convaincu et sincére.

Portrait de Cyrbyz

Stéphane K.
Oui, mais le bloggeur fait ce qu'il veut !

Portrait de ivan_k

Ce reportage est d'une mauvaise foi confondante.

En particulier, un blogueur n'étant pas un journaliste, il n'est pas soumis à un quelconque code éthique. Je ne vois pas au nom de quel autorité Stéphane Koch se permet de critiquer la pratique. "Le blogueur doit faire ci, le blogueur doit faire ça." Ah?

De plus, et cela, votre reportage se garde bien de le préciser, il s'agit d'une pratique courante de la presse écrite et porte le nom d'article promotionnel. Ce dernier est parfois bien difficile à distinguer d'un article "classique".

Vous semblez critiquer le manque de rigueur des blogs, mais qu'en est-il de vous?

Portrait de Béat

J'ai l'impression qu'à Nouvo, on vient de découvrir l'eau tiède! Cela fait 100 ans que ces pratiques ont cours en journalisme et l'on voudrait qu'il en soit autrement sur le net. Gros naïfs, allez!

Portrait de starbuck

Pour le moment, je tiens bon, je refuse les propositions.

Il faut cependant ne pas oublier que le marketing helvétique ne fait pas particulièrement dans l'alléchant. Se voir proposer 250 francs pour pondre un article de 2 pages, la "possibilité d'avoir la chance de pouvoir éventuellement imaginer l'éventuelle hypothèse" de gagner une voiture, sans oublier le traditionnel bon de réduction de 1% pour tout achat supérieur à 300 francs...cela laisse encore du chemin aux blogueurs dont l'opinion coûte un peu plus cher.

A 5'000 francs le billet par contre, je veux bien considérer l'idée de vanter les mérites d'un téléphone que tout le monde possède déjà ;)

Portrait de nouvoscope

ThierryWeber.com au sujet des billets sponsorisés (en Suisse aussi) et une question sur le format de nouvo.ch

Portrait de sandrine

Un non sujet absolu. Triste de voir l'image que les médias ont encore des blogs...et pas nouvo du tout :D
A venir: facebook garde vos photos...bouhhh les vilains; Google index votre vie et c'est mal - en plus ils gagnent de l'argent avec la pub; twitter existe et des gens racontent leur vie en 140 caractères, les marques utilisent les réseaux sociaux...c'est mal...LOL

Portrait de Michelle

Bonjour,
Les bloggueurs rémunérés n'existent-ils pas en Suisse, qu'il faille aller interroger une bloggueuse parisienne pour illustre votre reportage ?

Aussi, à quelle "polémique" récente faites-vous allusion? Le journaliste de nouvo vient-il de découvrir le phénomène?

L'idée qu'il a des blogs et des bloggueurs est obsolète et non conforme à la réalité. Cette personne devrait se recycler d'urgence et Nouvo / TSR devrait respecter davantage son public.

A lire : http://pikereplik.unblog.fr/2009/05/26/la-tsr-et-le-scandale-des-blogs-r...

Portrait de Lucie

Je suis une lectrice fidèle du blog de Cécile depuis quelques mois, elle indique clairement si l'article est sponsorisé et cela n'enlève rien à la qualité de son blog. Les magazines se financent par la pub, je ne vois pas ou est le problème si un bloggeur en fait de même. Merci pour ce reportage en tout cas.

Portrait de François Roulet

Merci de l'attention, critique, que vous portez à Nouvo

vous parlez d'un "non sujet"...je constate pourtant qu'il suscite des réactions plutôt vives. Étrange paradoxe.

Meilleurs messages

Portrait de François Roulet

Bonjour,

Merci de vous intéresser aux reportages de la rédaction de Nouvo.

En réponse à vos remarques, je tiens à vous préciser que ce reportage traite des blogs, pas de la presse écrite.

De plus, si vous relisez le texte qui accompagne le reportage, je fais la comparaison avec le publi-reportage dans les médias traditionnels.

Meilleurs messages

Portrait de verO

Blogueuse moi-même, je n'adhère pas du tout à ce genre de procédés. Son blog n'en est plus un. Il est devenu un classique site commercial bourré de pubs.
J'ai été consternée de ce que Cécile accepte de faire pour quelques euros. Et le plus incroyable, c'est qu'elle avoue ouvertement n'être jamais venue en Suisse ... ah oui, elle a téléphoné à sa maman qui elle est déjà venue...
En résumé, simplement parce qu'on la paie, elle parle de sujets dont elle n'a aucune idée. Reste-t-il un peu de dignité et de respect chez ce genre de personne ?
C'est grave !
Elle se pense importante parce qu'on lui demande d'écrire un article alors qu'en fait ceux qui la paient ne s'intéressent qu'à ses visiteurs. Nombre qui risque de fortement diminuer si elle continue à écrire n'importe quoi sur des sujets qu'elle ne maîtrise pas.
A mes yeux, cette jeune femme a perdu toute crédibilité et beaucoup de dignité!
A bon entendeur ...

Portrait de Daniel

@ver0 :
Je suis d'accord avec vous sur ce point : aucune crédibilité. Et je comprends votre réaction !!!

Mais que pensez-vous des journaux qui brodent un article sur la base d'une brève d'une dépêche d'agence et de deux coups de fil ? (C'est la majeure partie des articles des gratuits et du Matin orange, et une partie grandissante de certains autres !)

Et malgré ce manque de crédibilité... ils en vendent pas mal... Il faut dire que là aussi, les annonceurs s'intéressent aux lecteurs-clients potentiels... et non au journal !

Daniel

Portrait de verO

@Daniel

Vous avez tout à fait raison. C'est d'ailleurs pour celà que je ne lis pas les quotidiens que vous mentionnez.

Même si cette manière de faire est courante dans le journalisme, elle est faite, je l'espère de manière un peu plus professionnelle. C'est un métier non ?

La fin ne justifie pas tous les moyens !

Portrait de Daniel

J'aimerais, comme vous dites, qu'elle soit faite de façon plus professionnelle. C'est vrai pour certains médias, complètement faux sur d'autres... (je récolte régulièrement les "sottises médiatiques" et je peux vous assurer que c'est étonnant !).

Allez, gardons un peu d'espoir ! ;-)

Daniel (Piques et répliques)

Portrait de BRADLEY

Bonjour, JE NE SUIS PAS JOURNALISTE MAIS PLUTOT SCIENTIFIQUE CHERCHEUR, alors je voulais attirer, votre a

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement. If you have a Gravatar account associated with the e-mail address you provide, it will be used to display your avatar.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <script> <iframe>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Insert SoundCloud track or set with the [soundcloud:URL] tag.
  • You may insert videos with [video:URL]

Plus d'informations sur les options de formatage